Achevé de avril 2014 à juin 2016

Construction du Centre d'Art Pariétal de Montignac

Déroulement du projet

mai 2014

Obtention du marché

juin 2014

Démarrage des terrassements et de la paroi parisienne

août 2014

Début des pieux Ø800 et démarrage des fondations

novembre 2014

Démarrage des voiles grandes hauteurs

janvier 2015

Coulage du premier voile incliné

juin 2015

Début des voiles inclinés du chemin de la grotte

juillet 2015

Début des travaux d’étanchéité

août 2016

Travaux d’aménagement extérieurs (réseaux, terre végétale, béton désactivé…)

novembre 2016

Réception

Méthodologie

Le multimétiers en action

Etant donné la multiplicité des intervenants, il a fallu assurer une parfaite coordination des métiers pour garantir la réussite de ce chantier qui a duré quasi deux ans.

 

Fondations hors normes

La construction du bâtiment semi-enterré a nécessité la réalisation d’une paroi parisienne de 8 mètres de haut avec des fondations ancrées jusqu’à 12 m de profondeur. En retrait de cette paroi, a été réalisée une paroi clouée pour libérer une zone d’accès préfigurant le chemin par lequel arrivent les visiteurs. Enfin d’autres fondations profondes ont été construites pour assurer la portance du bâtiment. Non seulement les dimensions et le ferraillage de ces fondations sortent de l’ordinaire, mais le temps de mise en œuvre aussi puisque seuls trois mois ont été nécessaires.

Lascaux Methodo
Interview NGE

Interview

Fabien Perez

directeur de Lagarrigue

 

«Nous avons tenu à travailler avec les entreprises de la région et à recruter des personnes en local. Nous avons travaillé étroitement avec la mission locale et le pôle emploi de Terrasson pour mener une opération de recrutement « coup de poing » soutenue par le Conseil général de Dordogne. En une journée, nous avons pu contractualiser avec une quarantaine de personnes dont 13 jeunes en insertion.»

Innovation

Façade en béton architecturé

Pour bâtir la façade de 170 m de long, 14 000 m2 de voiles béton pouvant aller jusqu’à 13 mètres de haut en pan incliné à 9° ont été réalisés. Un tiers de ces voiles est constitué de béton architectonique qui a nécessité une formulation très pointue pour assurer la qualité et la teinte souhaitées.

 

Toiture végétalisée

L’autre prouesse technique concerne la toiture dont l’étanchéité, l’isolation et la végétalisation ont fait l’objet d’une appréciation technique d’expérimentation.

Innovation
Lascaux Materiel

Matériel

• Machine de forage type tarière creuse, deux ateliers de tirants, deux ateliers de béton projeté, deux ateliers de forage de type tarière creuse.

• Trois tours à grues de 45 m de haut et 60 m de flèche pour réaliser les 14 000 m2 de voiles de béton architectonique qui pouvaient aller jusqu’à 13 m de haut en pan incliné à 9°